La bonne série continue en D3

Le 4ème déplacement de l'année envoie les Grizzlys chez leurs "voisins" les Hoplites d'Amiens. Les Grizzlys se déplacent en nombre pour affronter les locaux le samedi, et les Jets de Buc le dimanche. Deux matches retours contre des candidats aux playoffs. Les matches allers avaient vu les Grizzlys s'imposer, mais sans grande marge (2-1 contre Amiens, et 7-3 contre Buc où la différence s'était faite en fin de match).

Samedi 08/02/2020 :  Amiens - Grizzlys du Hainaut

Le match aller compliqué malgré la victoire, force le coach à la prudence face à une bonne équipe locale, renforcée d'anciens joueurs de D1. Prudence bien placée, car début de match sur les chapeaux de roue pour les amiénois qui marquent en moins de 30 secondes. Bête erreur des Nordistes qui s'arrêtent de jouer sur une faute non sifflée. Le match est lancé. Les Grizzlys sont forcés de sortir de leur prudence pour prendre immédiatement le match à leur compte. Et tenter de recoller au score le plus rapidement possible. La domination est assez nette et l'égalisation arrive à la 9ème minute sur un but de Carlos SOLIMAN, assisté de Yoan DEFLANDRE. Quelques beaux arrêts du gardiens picard permettent aux 2 équipes de regagner le banc à égalité 1-1.

Le 2ème tiers ressemble au 1er. Les Grizzlys font le jeu et butent sur une bonne défense collective adverse. Il faudra toute l'expérience de la doublette expérimentée Geoffrey REBOUTÉ (but) et Nicolas MUNOZ (caviar) pour permettre aux Grizzlys de prendre l'avantage. De son côté la défense Quiévrechinoise annihile les contres adverses et permet à son gardien Maxime MAINGUET de passer 20 minutes "relativement" tranquilles. Un pénalty adverse lui permet néanmoins de briller en ne laissant que peu d'ouverture au buteur adverse, qui envoie la balle du mauvais côté du montant gauche. Le jeune buteur prolifique Florian GLINEUR aggrave le score peu de temps après sur une passe du défenseur Nicolas RAINGO. Les Hoplites maintiennent le suspense par l'intermédiaire de leur mobylette Mathéo CARPENTIER qui réalise le doublé et se console du pénalty manqué. Le tiers se termine sur un score étriqué de 2-3.

Pas de quoi être serein pour les Grizzlys sur ce 3ème et dernier tiers. Les amiénois poussent mais les nordistes restent dangereux sans que la marque n'évolue. Lors de ce tiers, on déplorera avec tristesse la blessure à la cuisse de notre "ancien", notre père fondateur, notre père Castor, Nicolas MUNOZ, qui se faisait une joie de participer à ce WE alors qu'il réalise une saison en pointillé pour raisons professionnelles. Le match reste indécis jusqu'à la fin, où un but anecdotique des Grizzlys à 2 secondes de la fin en cage vide clot la rencontre. Le score est serré et aurait pu basculer de l'autre côté, mais le chauvinisme nous poussera à dire ici que le résultat est mérité. Au-delà du score, ça aura été une fois de plus un plaisir de rencontrer nos amis amiénois, aussi bien pour la bonne humeur qui règne entre les 2 équipes, que d'un point de vue sportif avec des matches toujours serrés entre les 2 collectifs. Score final 2-4.

Les Quiévrechinois peuvent fêter ce 14ème match sans défaite face à leurs hôtes pour autant de matches (13 victoires, 1 nul). D'autant plus que la statistique ne reflète pas le très faible écart qui existe entre les 2 formations. Comme à son habitude, la soirée est festive, et agrémentée, malgré la douleur, de très bonnes histoires de papy MUNOZ. En somme, un bon samedi en Sommes...

 

Dimanche 09/02/2020 : Grizzlys du Hainaut - Jets de Buc

En ce dimanche, les adversaires ne sont pas au complet. 3 remplaçants garnissent le banc. Contre 13 Grizzlys concernés et prêts à en découdre. Le test de la veille ayant été passé avec succès, la confiance règne parmi les hennuyers. Ça se ressent dès le 1er tiers pendant lequel les Grizzlys prennent un avantage de 2 buts en marquant 3 fois. Il n'aura d'ailleurs fallu pas plus de 2 minutes  à Corentin DE NOYETTE (son nombre de minutes fétiche) pour ouvrir la marque. 10 minutes plus tard, Andy DELAY concrétise une possession à l'avantage des nordistes sur une passe de Geoffrey REBOUTÉ. Une belle contre-attaque bucoise viendra dans la foulée resserrer le score et récompenser leurs efforts en contre. Juste avant la pause, un beau passe-et-va entre les frères DE NOYETTE permet de reprendre un peu de marge. 3-1.

2ème tiers assez tranquille pour des Grizzlys bien organisés et où les Bucois baissent un peu le pied. Pour son 100ème match en championnat, Aurélien TALFER en profite pour trouver la faille sur une assistance de Geoffrey REBOUTÉ. Il en profitera également quelques minutes plus tard pour trouver un autre centenaire, Nicolas HUBERT qui inscrira le 5ème but. La différence semble avoir été faite en cette fin de tiers : 5-1 pour Quiévrechain.

Une baisse de concentration coupable et un regain d'énergie des adversaires leur permet de revenir à 58'12 à 2 longueurs des Grizzlys. Légère panique chez les rouges. Mais le temps mort pris par les bleus permet de calmer les troupes et de resserrer les rangs. Geoffrey REBOUTÉ fait retomber toute la pression en concluant la marque 1 minute avant le terme de la partie. Et ainsi s'octroyer le titre de meilleur joueur du match côté Quiévrechain. Score final : 6-3.

Malgré une légère frayeur un fin de match, match sérieux des Grizzlys face à une équipe dangereuse en contre par ses attaquants rapides et avec un gardien très solide. Merci aux adversaires pour le bon état d'esprit lors du match.

La route se poursuivra chez nos adversaires du jour 1 mois plus tard (14 et 15 mars) pour y affronter Caen-Fleury et Rouen 2. Avec pour objectif de rester invaincu jusqu'à la double confrontation qui nous opposera au dauphin St-Lô avec la 1ère place de la poule comme enjeu.

Classement après le 8ème match :

 

Merci à Gazettesport.fr et AOBUC pour les photos.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *